Jacques Mordret Negoce
Jacques Mordret Negoce

 

Le Domaine Château Pradeaux

 

Neal Rosenthal, célèbre importateur Américain de vins issus des meilleurs terroirs  français et italiens,  a consacré un chapitre de son livre « Reflections of a Wine Merchant » à cette problématique de la succession chez les vignerons.  Il y évoque notamment  toute l’affection qu’il porte à la famille Portalis, propriétaire du Château Pradeaux depuis la moitié du 18ème siècle. La propriété est la trace d’un héritage dont bénéficia Jean-Marie Portalis, Ministre de Napoléon Ier, co-rédacteur du Code civil et auteur du Concordat.

La propriété de 26 hectares, dont 18 en appellation Bandol (une des plus anciennes AOC -1941) a toujours été planté de vignes et d’oliviers mais c’est bien à la Comtesse Arlette Portalis que l’on doit la replantation du domaine au début des années 40, (en Mourvèdre essentiellement), la mise en bouteilles et surtout l’extraordinaire réputation du Château Pradeaux. Cyrille Portalis, neveu et fils adoptif de Madame Portalis prend la relève du domaine en 1983 et passe le témoin à son fils ainé Edouard en 2010 après que celui-ci ait obtenu son diplôme d’ingénieur en viticulture-œnologie.

Bandol doit une grande partie de sa spécificité au Mourvèdre, cépage tardif et délicat d’origine espagnole, et introduit en France au 16ème siècle. Ce cépage est reconnu pour sa structure tannique, sa richesse aromatique (poivre, truffe, fruits noirs) et son aptitude au vieillissement.

Les méthodes culturales sont on ne peut plus traditionnelles, ni désherbants ni engrais chimiques,  seuls le soufre et le cuivre sont utilisées pour lutter contre les maladies de la vigne,  une légère brise perpétuelle rendant inutile l’emploi de produits chimiques systémiques. Vendanges manuelles, vinifications douces  (à partir de raisins non éraflés pour le Château Pradeaux), élevages très longs, de 3 à 4 ans  pour la cuvée maître dans de vieux foudres en chêne. Les vins sont enfin assemblés et mis en bouteille sans collage ni filtration.

J’ai eu la chance un jour de participer à une verticale de Château Pradeaux organisée par mon ami SV, les vins étaient présentés et sélectionnés par Cyrille Portalis qui nous avait fait le très grand plaisir de proposer des millésimes des années 80 et 90 issus de ses propres vinifications, ainsi que des millésimes des années 70 et 60, héritage de sa tante bien aimée. Les amateurs savent à quel point les meilleurs vins de Bandol ont un potentiel de garde inouï et je garde un souvenir ému de cette dégustation. Contrairement à d’autres domaines plus « modernes » de l’appellation, tout est fait à Pradeaux pour maintenir cette tradition.

On oublie parfois que les vins de cette appellation méconnue se négociaient aux mêmes prix que les grands crus classés de Bordeaux au 19ème siècle.

 

Au delà du mythique Château Pradeaux, le domaine a toujours produit un excellent vin  rosé et on parle bien là de vin.  Il propose aussi depuis quelques années une autre cuvée de rouge, Le Lys de Château Pradeaux, issue d’élevages plus courts (2 ans néanmoins) et de raisins partiellement éraflés, ce qui en fait une belle initiation pour les amateurs impatients.

 

Jacques Mordret Negoce
1 place d'Ainay

69002 Lyon

Téléphone : 0033 (0)642448065

E-mail : jmordret@yahoo.fr

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Mordret Negoce