Jacques Mordret Negoce
Jacques Mordret Negoce

CHAMPAGNE ANDRE BEAUFORT

 

Les Champenois sont malins. Ils ont réussi grâce à d’habiles campagnes de marketing à faire identifier leurs vins à des produits de luxe. Le Champagne est une marque, certes, mais cette image d’excellence est elle toujours justifiée ?

Associée à des évènements festifs, des succès ou des réussites, la consommation obligée en toutes circonstances, de Champagne médiocre, bénéficie le plus souvent d’une indulgence bienveillante. Il est malheureusement improbable que l’on vous serve un grand Champagne millésimé le jour de votre départ à la retraite. Mais arrêtons de parler de ces boissons gazeuses que l’on vous sert adroitement glacées, et intéressons nous plutôt à ce qui se fait de mieux dans cette région qui ne connaît pas la crise.

 

En 1969 Jacques Beaufort développe une grave allergie aux produits de synthèse et décide dès 1971 de convertir son vignoble, il fait partie alors des très rares pionniers de l’agrobiologie en Champagne. Cette allergie lui aura ouvert son chemin de Damas.

Mais la voie choisie n’est pas simple. Non seulement il est difficile de respecter les exigences d’une viticulture propre dans ce plus septentrional des terroirs français, mais il faut aussi se battre contre l’hostilité des voisins (qui continuent d’avoir recours aux pesticides et vous prennent pour le fou du village), et se défendre sans fin contre le puissantissime CIVC (Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne) qui fait tout son possible pour vous remettre dans la norme.

Jacques Beaufort a aujourd’hui passé la main à ses enfants, ce qui lui laisse plus de temps pour recevoir ses clients, et c’est avec une grande gentillesse qu’il m’a reçu dans son chai. Nous avons gouté une bonne dizaine de millésimes différents issus d’Ambonnay (Grand Cru-Marne) et de Polisy (Aube), de 2007 jusqu'à 1996.

Tout est fait ici dans les règles de l’art, pour produire de grands vins aptes au vieillissement : première fermentation alcoolique à partir des levures indigènes, fermentation malolactique, deuxième fermentation alcoolique à partir de sucre de raisin concentré, long séjour sur lattes à l’issue duquel les levures « mortes » se déposeront en constituant ce fameux dépôt sur lequel le champagne va vieillir très lentement.

Cette chimie merveilleuse permet d’obtenir alors des bulles microscopiques d’une grande finesse, seul gage d’un long vieillissement.

La législation impose un minimum de 3 ans de vieillissement avant la commercialisation d’un vin millésimé.

Les Brut Réserve sont très bons, les Millésimés sont incomparables.

Cerifié Bio - Certipaq

Jacques Mordret Negoce
1 place d'Ainay

69002 Lyon

Téléphone : 0033 (0)642448065

E-mail : jmordret@yahoo.fr

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jacques Mordret Negoce